05 33 092 092 topIcone Informations et réservations

Le sport et le naturisme : une longue histoire d’amour

sport et le naturisme

En dépit du fait qu’elle détient l’un des plus immenses répertoires de centres pour naturisme au monde, la France demeure un pays où les mentalités vis-à-vis de la philosophie naturiste n’évoluent que très lentement, par analogie aux pays scandinaves, en dépit de la rigueur de leur climat. Alors que chez nous le concept est injustement assimilé à la vulgarité et à l’exhibition sexuelle, sous d’autres cieux, il s’agit plutôt d’une pratique courante, usuelle et ancrée dans les mœurs.

Par définition, le naturisme est une activité qui correspond à un concept de vie qui replace l’homme dans son élément le plus naturel et redonne au corps toute son importance, en parfaite harmonie avec la nature. On pourra toujours aller plus loin dans la réflexion sur la définition du naturisme et parler de la nuance avec le nudisme, par exemple. Si l’Art a adopté le nu depuis des siècles, le sport, lui, en a fait sa muse depuis la nuit des temps.

Faire du sport nu : les bienfaits sur la santé

Les premières traces de la nudité dans le sport remontent à l’Antiquité où les athlètes couraient dans le plus simple appareil. Cependant, il aura fallu attendre l’année 2007 pour que les premières olympiades naturistes soient organisées en Argentine. Les disciplines représentées étaient alors l’athlétisme, le cyclisme, le volley, le football, le ping-pong et les échecs.   

Cinq ans plus tard, lors des Jeux Olympiques naturistes de 2012, le Brésil a accueilli une soixantaine d’athlètes venus concourir en tenue d’Adam. Outre les distinctions ou autres trophées glanés lors de ces compétitions, quels pourraient être les bénéfices du sport pour le naturiste lambda ? On fait le point.

  • Faire du sport nu est hygiénique : évidemment, le dépassement de soi et la recherche de la performance vous fera transpirer. Habillé, la sueur reste au contact des vêtements du sportif, provoquant ainsi des odeurs désagréables et une humidité coincée entre la peau et le vêtement, occasionnant ainsi des infections cutanées. Nu, la sueur s’évapore plus facilement au contact de l’air. Elle sera donc moins intrusive.
  • Faire du sport nu augmente la production de globules rouges : Comment ? Par l’exposition du corps nu. Pour rappel, les globules rouges assurent le transport de l’oxygène des poumons vers les principaux tissus de l’organisme. Lorsque la peau est en manque de lumière, les globules rouges diminuent de même que la proportion d’hémoglobine.
  • Faire du sport nu permet de synthétiser la vitamine D : entièrement dévêtu, le corps  tire un profit maximal du soleil, et optimise par là même la production de la vitamine D. Cette substance organique permet au calcium de se fixer solidement sur les os. Une carence en vitamine D peut être la cause de multiples contretemps, tels que la dépression, la fatigue, la faiblesse musculaire, les crampes ou encore la sécheresse cutanée.
  • Faire du sport nu renforce notre système immunitaire : les praticiens ont mis en exergue la résistance naturelle de l’organisme aux maladies lorsqu’il est au contact des éléments de la nature (de l’eau et de l’air frais principalement).

Pour finir, le naturisme est une véritable source de bonheur qui permet à l’esprit de se libérer après avoir libéré le corps de l’entrave des vêtements. Le fait de vivre nu apporte un sentiment de satisfaction indescriptible et entraine une sensation unique de bien-être, en phase avec l’environnement qui nous entoure, en parfaite communion avec la nature !

Quand le naturisme sportif permet de lutter contre les variations de températures extérieures

C’est connu ! Nous avons tous ou presque cette habitude de systématiquement chercher à nous protéger, lorsque nous ressentons un courant d’air, aussi petit soit-il. En fait, nous ne donnons pas à notre corps le temps de s’adapter à la température extérieure, réduisant ainsi notre capacité physiologique à se plier aux tergiversions climatiques. Le corps humain s’auto-régule de façon extraordinaire lorsqu’il est confronté à des éléments externes pouvant le perturber. Ainsi, le fait d’être nu favorise une plus grande résistance aux variations de température grâce au phénomène naturel de la thermorégulation. Cela permet au corps de réapprendre à réguler sa température afin de mieux se protéger contre les éléments extérieurs. La bonne régulation de la température corporelle élimine de nombreux risques de santé, en particulier chez les séniors.

De même, l’exposition modérée aux rayons du soleil, à l’air, et à l’eau de mer permet à la peau de reprendre sa vitalité et son activité naturelle. Elle recouvre toute son élasticité grâce aux actions alternées de contraction et détente de l’épiderme. En somme, le naturisme est une pratique également bénéfique pour la peau qui reste constamment propre, non souillée par des impuretés ou des saletés dues au port de vêtements, notamment durant l’effort.

Ces sports naturist-friendly !

La randonue est le sport roi des naturistes, de par sa simplicité et son accessibilité à tous. C’est une activité vivifiante qui libère le corps et l’esprit, et qui séduit désormais de nombreux groupes qui organisent des circuits dans des environnements dédiés où le risque de tomber nez à nez avec des « textiles » est très limité.

Il y a aussi la natation qui peut être pratiquée dans le plus simple appareil. En plus de procurer une sensation de fraîcheur sans pareille, plonger dans une piscine tout nu est sans danger pour le pratiquant. Le naturiste pourrait également se tourner vers le vélo, le golf, la pétanque, le tennis ou le yoga… Évidemment pour les sports d’extérieur, il est fortement recommandé d’utiliser une crème solaire afin de se protéger des coups de soleil.

En revanche, pratiqués tout nu ou sans tenue appropriée, certains sports peuvent s’avérer dangereux pour la santé du pratiquant. C’est le cas notamment du ski qui peut provoquer une sérieuse blessure en cas de chute ou les sports de combat où les coups bas peuvent être très douloureux.

En somme, les naturistes peuvent pratiquer tous les sports classiquement « textiles ». Mieux, certains sports sont à l’origine pratiqués sans le moindre bout de tissu…